Le 14 juillet 2017 à l’Alliance française d’Ibadan

La Bastille était un fort médiéval et l’ancienne prison principale de Paris. Au cours de la révolution française, le 14 juillet 1789, elle est prise par les troupes révolutionnaires et devient le symbole de la révolution française. Il reste le jour où nous célébrons le symbole de la révolution populaire. Ce “jour de bastille” est devenu, pour la France, sa “fête nationale”.

Ce 14 juillet 2017, le directeur de l’Alliance, Monsieur Nicolas Michelland, a invité plusieurs personnes parmi lesquelles Dr Souleymane de l’Université d’Ibadan, Madame Ige propriétaire de Vale College Iyaganku, des étudiants de l’Alliance Française d’Ibadan, les étudiants de l’Université d’Ibadan, des enseignants d’école primaire et des professeurs de français.

Il y a une projection de films sur la Révolution de 1789 suivie de discussions sur les atouts de l’événement. La propriétaire de Vale College, fille du défunt Bola Ige, a animé le 2è volet des discussions où on souligné les avantages et les opportunités qu’offre le français pour les apprenants nigérians.  Une licencié en botanique de l’Université de Calabar a dit qu’elle avait besoin du français pour faire sa maîtrise en botanique.

La propriétaire a dit qu’elle a commencé le français à l’âge de 5 ans et est resté motivé par la directrice de son école, une Britannique qui parlait le français le français et renforçait les acquis des apprenants par des comptine et chansons françaises accompagnées de piano. Même si elle a fait le droit après ses études de français, et que ses enfants sont des avocats, le français reste une langue de communication dans sa famille. Ses enfants sont inscrits à l’Alliance Française de Lagos.

Elle a exhorté le public à s’investir dans l’utilisation du français dans la vie quotidienne. Elle a dit aussi aux gens de faire des recherches sur l’Internet. Elle a conseillé aux étudiants d’apprendre deux langues européennes.

Ensuite, elle a demandé au public d’énumérer les problèmes liés à l’apprentissage du français au Nigéria. Dr Souleymane a souligné les efforts de l’Université d’Ibadan qui a décidé d’imposer le français à tous les étudiants de première année et la formation qu’elle a donné aux professeurs de français de l’Université par le biais de l’Alliance Française d’Ibadan.

Il a conseillé aux gens de s’apprendre le français eux-mêmes et que “vouloir c’est pouvoir” et quand ils sont confus ils peuvent contacter des professionnels tels que les administeurs de My French World (www.myfrenchworld.org, sur Facebook, Twitter ou Instagram).

Une enseignante de français du secondaire s’élever a souligné les problèmes rencontrés dans les écoles nigérianes. Elle a mentionné la pénurie de professeurs de français, l’effectif plétorique dans les classes, l’incompétence des professeurs de français sur les plans pédagagogique et langagier:

Dans mon école j’enseigne plus de cinq classes et chaque classe a plus de cent élèves. (…)

Elle encourage le gouvernement de nigérian à trouver des solutions et les apprenants à apprendre la langue française.

Finalement, tout le monde s’est regalé avec du gâteau, du pain au fromage et des boissons.

Vive le cercle français !

Vive l’Alliance !

Vive l’Université d’Ibadan!

Vive le Nigeria!

Vive la France !

Ecrit par Tajudeen Abubakar Sadiq, étudiant de 2è année à l’Université d’Ibadan.

IMG-20170715-WA0001
Tajudeen (accroupi); de gauche à droite: Tayo, Dr Souleymane & Adedamola
Advertisements

Thanks for the comment!

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s